Reincarnation!

Image sur la réincarnation

     La reincarnation est une conception ordinaire de la vie pour les habitants des pays d´Asie. Voici ce que Krishna dit dans la “Bhagavad–gita“ à ce sujet:

     Jamais ne fut le temps où nous n´existions, Moi (Krishna) toi et tous ces rois; et jamais aucun de nous ne cessera d´être.
(Bhagavad-gita II, 12)

     A l´instant de la mort, l´âme prend un nouveau corps, aussi naturellement qu´elle est passée, dans le précédent, de l´enfance à la jeunesse, puis à la vieillesse. Ce changement ne trouble pas qui a conscience de sa nature spirituelle.
(Bhagavad-gita II, 13)

     A l´instant de la mort, l´âme revêt un corps nouveau, l´ancien devenu inutile, de même qu´on se défait de vieux vêtement usés pour en revêtir de neufs.
(Bhagavad-gita II, 22)

     La mort est certaine pour qui naît, et certaine la naissance pour qui meurt. Puisqu´il te faut accomplir ton devoir, tu ne devrais pas t´apitoyer ainsi.
(Bhagavad-gita II, 27)

     Quiconque, au trépas, à l´instant même de quitter le corps, se souvient de Moi seul, atteint aussitôt Ma demeure, n´en doute pas.
(Bhagavad-gita VIII, 5)

     Car, certes, ô fils de Kunti, ce sont les pensées, les souvenirs de l´être à l´instant de quitter le corps qui déterminent sa condition future.
(Bhagavad-gita VIII, 6)

     Comme l’air emporte les odeurs, l’être vivant, en ce monde, emporte avec lui, d’un corps à un autre, les diverses manières dont il conçoit la vie.
(Bhagavad-gita XV, 8)

     Revêtant ainsi un nouveau corps grossier, l´être vivant se voit doté d´un sens déterminé de l´ouïe, de la vue, du toucher, du goût et de l´odorat, qui tous gravitent autour du mental. Il jouit par là d´une gamme propre d´objets des sens.
(Bhagavad-gita XV, 9)

     Les sots ne sauraient concevoir comment l’être vivant quitte le corps, ou de quelle sorte de corps, sous l’empire des trois gunas, il doit jouir. Mais tout cela, celui dont les yeux sont initiés à la connaissance peut le voir.
(Bhagavad-gita XV, 10)